La protection internationale des droits de l'homme est-elle efficace ?

La Déclaration universelle a été adoptée en 1948 par la Charte des Nations Unies, qui contenait des dispositions relatives à la protection des droits de l'homme. L'article premier des la Charte encourage le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales, jugé nécessaire pour permettre la paix internationale. L'article 55 de la Charte établit un lien entre le but de l'ONU et les Droits de l'Homme, en effet pour assurer la paix internationale entre les États, les Nations Unies favorise le respect universel des libertés fondamentales et des droits de l'homme. Le contenu de la Déclaration opère un compromis ; il synthétise la manière d'élaborer les droits de l'homme, en fixant des règles précises en référence à la technique anglo-saxonne et des règles générales en référence à la pratique française. (DDHC)

La Déclaration est précédée d'un Préambule, comme en 1789, qui résume le but et l'esprit de ce texte qui se veut universel. Il est essentiel que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour éviter le recours à la force. La Déclaration proclame ensuite un certain nombre de droits personnels (à la vie, à la liberté, à la sureté) , de droits de l'individu face à l'État, de libertés publiques (de conscience, de religion, d'opinion, de réunion, d'association....) et de droits économiques et sociaux (droit au travail , au repos , à l'éducation , droit syndical, etc).

Contrairement à ce que pourrait laisser penser, la DUDH, elle, n'a qu'une portée déclaratoire.